Exercice : présence intérieur


Voici un exercice que j’ai pratiqué il y a de cela deux ans afin de sentir la présence intérieur de son corps et ce resenti me permet toujours de regagner mon Moi intérieur à chaque montée de stress, angoisse ou peur…

Il est issu de l’enseignement de Eckhart Tolle « le pouvoir du moment présent chap.3 Le corps subtil »

Très simple à pratiquer il vous permet de sentir cette onde parcourant votre corps lorque vous posez votre attention dessus.

Cette sensation peut se retrouver à tout moment de la journée très facilement une fois que vous l’avez découverte et ainsi lorsque vous êtes sous le coup d’une montée de stress, angoisse ou peur et des les premières seconde de cette constatation, il vous suffit de regagner cette sensation d’onde, de retrouver donc la présence de votre corps intérieur pour que ces montées négatives se diluent toutes seules et vous permettent ainsi de rester vous même face à la situation.

C’est pour moi un exercice à pratiquer tant il est salutaire.

La voie de la sagesse.

Publicités

Le moment présent par Lise Villeneuve


Le concept du ‘vivre le moment présent’ est bien expliqué ici. 

‘Le passé n’est plus, le futur sera peut être, seul existe vraiment le moment présent’ Eckart Tolle.

Je vous invite à découvrir également le formidable livre de Eckhart Tolle, Le pouvoir du moment présent

 

La voie de la sagesse 

le GAYATRI MANTRA


Venez chanter le GAYATRI MANTRA…

Le GAYATRI MANTRA est un des plus vieux mantras de cette planète.  Ses origines sont inconnues.  Il est dit que la sagesse est contenue à l’intérieur des puissantes syllabes sanskrites du GAYATRI et que l’ensemble de la connaissance de tous les mondes est né de ce mantra.

C’est pourquoi le GAYATRI MANTRA a été nommé « la Mère des Veda » (les Veda sont les livres de la sagesse, les textes religieux anciens qui forment la base de la vie spirituelle.  De nombreuses structures religieuses prennent racine dans les Veda).


OM BHUR BHUVAH SVAHA

TAT SAVITUR VARENYAM

BHARGO DEVASYA DHIMAHI

DHIYO YONAH PRACHODAYAT

Traduction :

« Au cœur de l’expérience du va-et-vient et de la balance de la Vie,
la nature essentielle irradiant l’existence est l’adorable UN.
Puissent tous les êtres percevoir, par un esprit subtil et méditatif,
la splendeur de la conscience illuminée. »
Pour la Gayatri proprement dite, on dit que le sens réel reste une énigme, bien que les mots soient en apparence transparents.  La polysémie foisonnante des termes sanskrits permet en effet d’orienter la traduction vers des niveaux différents de compréhension… 

Le GAYATRI MANTRA est un hymne de 24 syllabes, tiré du Rig Veda (III, 62, 10).  Le terme sanskrit « GAYATRI » est formé par deux mots : « ganat » (ou « ganayat »), qui signifie « ce qui est chanté » et « trayate », qui signifie « ce qui délivre ».  En d’autres mots, le GAYATRI MANTRA est un chant de délivrance.

La psalmodie du GAYATRI MANTRA est destinée à nous aider à réaliser cette vérité.  En tant que pratique spirituelle, elle est habituellement accomplie 108 fois.  Si ce n’est pas possible, des multiples de 9 sont alors recommandés.  Durant l’énonciation des syllabes, des vibrations, ainsi que des longueurs d’onde d’une fréquence différente, sont produites.  On observe certains bienfaits physiques, grâce à cette psalmodie, comme par exemple, une accalmie du système nerveux et un chargement d’électrons dans le champ énergétique du corps.  À la longue, il se créé chez la personne qui pratique le GAYATRI MANTRA une subtile transformation de la conscience, par un processus d’éveil puissant.  Une purification des pensées et des émotions, une paix intérieure, l’expérience du divin en soi même et en autrui, tout cela peut être réalisé, par une pratique sincère et constante du GAYATRI MANTRA.

Si vous l’apprenez et que vous vous mettez à le chantonner ne serait ce que pour vous, vous constaterez une sensation de calme vous envahissant très surprenante. Il est a conseiller vivement lorsque l’on désir redescendre à un meilleur niveau de zen. Pour ma part je l’ai trouvé très attirant à ma première écoute et j’ai aimé me le repasser bien souvent (sans même savoir tout ce qui est dit au dessus, c’était juste un son que je trouvais joli) puis du coup je l’ai appris et finalement constatant qu’il m’apaisait j’ai fait par la suite une recherche sur internet pour essayer de savoir ce que cela voulait dire, c’est ainsi que j’ai découvert tout ce que je viens de vous transmettre.