-5- Le moment présent.

– La notion de moment présent

 

On en parle beaucoup et pour essayer de faire simple il peut être nécessaire de comprendre que l’on passe une grande partie de sa vie à penser au passé ou s’inventer un futur. À tel point que sur une vie, le temps passé à être présent consciemment à ce qui nous entoure, sans être ailleurs ni rebondir à des sujets autres au contact de ce que nous livre l’un ou plusieurs de nos 5 sens et ainsi nous décoller mentalement de l’instant présent; ne nous fait passer qu’une infime partie de présence absolue à ce qui est. Tout le reste n’est que cinéma de notre mental. Si celui-ci est perturbé nous perturberions la vie que nous traversons au moyen de nos jugements donnant encore plus de poids à notre mental qui se base sur l’expérience passée. C’est le cercle infernal. 

 

Le passé n’est plus.

 

Le futur n’est pas.

 

Seul le présent est.

 

Le passé n’est plus : signifie que ce qui est passé est passé, il ne sert à rien de le rabâcher avec des ‘si j’avais su…. / avant c’était mieux… / si je suis ainsi c’est à cause de ce qui s’est passé avant etc…

 

 Ce n’est pas que le passé ne sert à rien ! il a pour valeur celle de l’expérience et de l’histoire, du souvenir. Il n’est pas là pour miner le moral et si c’est le cas, il faut savoir le faire taire : pour cela rien de plus simple en prenant l’habitude de se tourner vers ce qui est là à l’instant. Si cet instant présent ramène au passé alors il faut s’en détacher en focalisant sur un détail (si la visite d’une maison vous rappelle de douloureux souvenirs et que vous êtes contraint d’y rester un temps, ne passez pas ce temps aux mauvais souvenirs, mais focalisez sur le jardin et ses fleurs par exemple ou tout autre chose vous évoquant un questionnement ou une admiration, trouvez le sujet de ‘fuite’ présent)

 

 Le futur est une projection, mais il n’est pas, et il ne le sera pas forcément car tout n’est qu’aléa et l’on sait bien que l’on ne peut vivre en faisant des plans sur la comète. Ce dire ‘la, rien ne va, mais demain ça ira mieux / je suis triste, mais un jour, je serai heureux car j’aurais ça et ça / si j’avais de l’argent et bien je pourrai… ne sert à rien, ce n’est qu’une façon de fuir le problème en se remontant faussement le moral. La projection dans le futur n’est utile que pour se déterminer un but, se donner un point de repère, mais cette notion n’est pas faite pour vivre son présent.

 

 Vivre le moment présent c’est d’être conscient pleinement de ce qui se passe maintenant, en le percevant vraiment, et du coup en voyant ce que l’on ne voit pas en étant ailleurs dans le temps… Ainsi, pour qui tente l’expérience, une réalité apparaît à chaque seconde différente ce qui est bien mieux que de passer des heures à se ressasser des idées noires.

 

 Le pouvoir du moment présent d’Eckhart Tolle est un livre très explicatif sur ce principe, je le recommande vivement. 

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « -5- Le moment présent. »

  1. Bonjour,
    je reprends un morceau de votre texte qui m’interpelle :
     » mais focalisez sur le jardin et ses fleurs par exemple ou tout autre chose vous évoquant un questionnement ou une admiration, trouvez le sujet de ‘fuite’ présent). »
    je ne suis pas d’accord avec cette façon de vivre le présent, car les émotions qui reviennent suite à un souvenir doivent justement être vécues, le moment présent nous permets de les ressentir alors c’est à ce moment là qui faut lâcher prise sur ses émotions qui resurgissent. Cet instant existe pour laisser aller l’émotion pour ne plus la laisser au fond de l’être au risque d’être une émotion négative refoulé qui engendrera un mal être plus tard …. et encore et encore si le souvenir fait resurgir une émotion c’est qu’elle n’a pas été vécu en pleine conscience alors elle réa parait aussi souvent qu’on ne lui permettra pas d’exister pleinement.
    C’est juste mon avis …. et je souhaitais le partager.

    • Se ressasser une mauvaise pensée n’est pas revivre une émotion…. C’est le fait de ressasser la mauvaise pensée qui va ramener un état émotionnel. Or cet état émotionnel n’a pas lieu d’être revécu sauf effectivement pour pouvoir le gommer ou le comprendre mais si cela est si simple on ne traînerai pas derrière nous tant de problème et leur ressassement n’arriverait jamais puisque le fait de se replonger dedans le réglerai et malheureusement ce n’est pas le cas. Donc cela n’amène que tristesse et mauvais sentiments.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s