-4- Le lâcher prise.

– Le lâcher prise

 

Le « Lâcher prise » est devenu synonyme de « Calme-toi » ou « Sois zen ». Pourtant, lâchez prise, ce n’est pas que se relaxer. Cette approche souple de la vie demande du courage pour s’abandonner, non pas pour faire l’expérience du vide – ce dont nous avons tous horreur -, mais pour se confier. C’est l’expérience d’une présence nouvelle.

 

Il nous faut accepter de tout perdre : notre attitude d’humilité permet à l’événement de s’accomplir en nous, et non pas hors de nous. « Lâcher prise » signifie «laisser s’accomplir », sans nous occuper de nos représentations, projections, désirs ou préjugés pour accepter ce qui est et nous confier librement à ceux que nous rencontrons.

 

Le lâcher prise, c’est :

 

– Comprendre que rien n’est permanent ou solide et que tout est en perpétuel changement.

 

 – Accepter le processus naturel et inévitable du changement.

 

 – Accepter tout ce qui se présente, sans rejeter le négatif et sans trop s’attacher au positif.

 

 – Prendre chaque jour comme il vient sans trop essayer d’adapter les choses à ses propres désirs.

 

 – Considérer toute difficulté et tout ennemi comme notre meilleur ami qui nous aide à progresser et à grandir.

 

 – Avoir du recul face à tout ce que l’on expérimente.

 

 – Rester serein, détendu et d’humeur égale, quelles que soient les circonstances, agréables, désagréables ou neutres.

 

 – Utiliser l’humour pour dédramatiser une situation.

 

 – Comprendre que les choses ont l’importance qu’on leur donne.

 

 – Ne pas regretter le passé, mais vivre et grandir pour l’avenir en se nourrissant du présent.

 

 – Ne pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement.

 

 – Vivre dans le présent.

 

 – Ne pas s’attacher au résultat de nos efforts.

 

 – S’efforcer de faire de son mieux sans vouloir tout contrôler en comprenant que le résultat final n’est pas entre nos mains.

 

 – Ne pas couper les liens, mais prendre conscience que l’on ne doit contrôler autrui.

 

 – Ne pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un.

 

 – Ne pas s’occuper de tout ce qui arrive, mais laisser les autres gérer leur propre destin.

 

 -Ne pas materner les autres, mais leur permettre d’affronter la réalité.

 

 – Ne pas assister, mais encourager.

 

 – Ne pas critiquer ou vouloir changer autrui, mais tenter de comprendre ses propres défauts.

 

 – Ne pas juger, mais accorder à autrui le droit d’être.

 

 – Se mettre à la place de l’autre en essayant de comprendre ses motivations.

 

 – Donner le meilleur de soi-même et se laisser devenir.

 

 – Craindre moins et aimer davantage.

 

 – Oser dire l’amour.

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « -4- Le lâcher prise. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s