-2- La méditation

-La méditation

 

La méditation est l’outil à la connaissance de soi en ce sens où elle va vous permettre simplement de poser votre esprit, de laisser reposer les idées et ainsi de vous rendre plus clairvoyant.

 

 Il faut comprendre que comme nous avons un corps, celui-ci est géré par notre cerveau, mais cela ne s’arrête pas là…. eh non ! notre cerveau se décompose en deux éléments et là c’est une chose à bien prendre en considération. Il y a le mental et la conscience. La conscience est ce qui pour tout à chacun va permettre de juger et normalement de vraiment commander, mais pour cela il passe par le mental qui, lui, possède notre historique, nos envies, nos idées reçues, nos peurs etc. En général nous sommes tout le temps dans notre mental et très peu en pleine conscience. Ce qui revient à dire que nous bouillonnons d’idées nous faisant agir et, parfois, la conscience intervient un peu comme cela : « ce n’est pas bien ce que je fais, je ne vais pas dans le bon sens ! » et le mental lui répond « oui je sais, mais je n’ai pas le choix, de toute façon ce n’est pas grave et puis j’ai envie de ça même si je sais que ce n’est pas bon pour moi « .

 

 De plus le mental à cette particularité de ressasser les idées, surtout négatives car il est directement lié à l’ego. Du coup on passe son temps en un flot d’idées, de pensées nous coupant finalement du monde et de la réalité, du moment présent, de ce que nous montre nos sens puisque a chaque chose est attribuée par le mental une « valeur » ne venant pas de notre conscience mais de notre mental donc suggestive.

 

 Exemple.

 

 Nous voyons un homme sur le bas de la route, la nuit, nous faisant des signes :

 

 Nous allons immédiatement de par la conscience nous dire que cet homme à besoin de nous mais tout de suite le mental va intervenir en instituant la peur de par les facteurs que sont l’homme inconnu et la nuit pour la base et du coup nous seront tentées de continuer notre route… Puis notre conscience nous dira qu’il aurai peut être fallu l’aider mais le mental revient à la charge en trouvant des prétextes qui ne sont pas validés mais le fruit de l’imagination ou d’idées reçues.

 

 En calmant notre mental et en sachant le raisonner nous auront de par le fait plus de place à notre conscience (d’ou le terme pleine conscience) et cette conscience non seulement nous avertira que l’on pourra aider cet homme mais aussi ressentira par son analyse formidable si oui où non il y a danger autant qu’elle le fait lorsqu’au fond de nous-même elle nous dit « ça c’est bon pour moi » où « ceci n’est pas bien ».

 

 La méditation permet par la maîtrise de son mental de nous en libérer et d’éviter les préjugés ou d’en ressasser les choses. On décrit son principe par cette image :

 

 La méditation fonctionne comme si on laisse se reposer un verre d’eau boueuse, ainsi sans agiter l’eau qui nous empêche de voir à travers le verre de par ses impuretés, celles-ci se dépose au fond en une lie et l’eau devient claire nous permettant de voir. Ici le verre d’eau boueuse est notre esprit, l’eau pure est notre conscience, la terre l’image des idées nombreuses de notre mental.

 

 En trois mois de méditation à raison de vingt minutes par jour, vous arriverez à de surprenants résultats :

 

 Plus de précision dans vos gestes quotidiens.

 

 Calme intérieur

 

 Relaxation

 

 Idées claires

 

 Bien être …

 

De plus non troublé par votre mental, vous verrez les choses qui vous entourent différemment, vous surprenant à dire  » c’est fou ! je n’avais jamais remarqué que…. » Vous profiterez bien mieux de votre entourage, vous vous sentirez bien moins fatigué aussi du fait du repos du mental.

 

 

 

7 réflexions au sujet de « -2- La méditation »

    • Bonjour Marianna,

      Merci de votre visite.

      Tout d’abord cette question que vous vous posez ne doit avoir lieu qu’en dehors de votre méditation. Si ce n’est pas le cas, vous devez revenir à votre souffle dès que vous vous surprenez à être dans un flot de pensées et ce afin de rester dans un état vide de pensée le plus souvent possible. Il est normal de devoir revenir souvent à cet état car nos pensées surtout au début sont un flot qui nous submerge, mais peu à peu cela diminue.
      On a tendance à ce poser, en dehors de la méditation, cette question. Mais elle n’est pas nécessaire car c’est une pratique introspective et si les lignes de conduite comme expliquées sont bien suivi alors cela suffit. En effet à force de pratiquer vous arriverez de vous même à vous réajuster à la juste manière en ressentant tout simplement celle-ci vous ouvrir ces portes. De plus en observant vos changements propres à forces de méditer (cela vient vite) vous comprendrez qu’ils sont bien là, ces changements, et réels, preuve que vous pratiquez dans le bon sens. C’est comme tout, à force de s’exercer on affine sa pratique. Le doute est un frein, il faut savoir le laisser à sa juste place et ainsi observer derrière celui-ci afin d’en tirer une conclusion. Pour finir tout n’est qu’affaire d’observation, celle de son souffle puis celle de son être propre.

      Cordialement.

      Olivier.

      • Merci de votre réponse, a vous lire je comprends que je pratique bien puisque c’est vrai dans la journée je me surprend dans certaine façon d’agir, surtout la relation aux autres. Merci encore.

  1. ça fait plus de 1 mois que je pratique la méditation mais jusque a ce moments je n’arrive pas a avoir le silence soit des ides ou des discutions avec soi même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s